Assurance Dépendance

assurance dépendance aviva Bergerac

Pourquoi une assurance dépendance quels sont les avantages?

Le saviez-vous ?

– L’espérance de vie s’allonge d’un trimestre chaque année.
– 9 personnes sur 10 vivent encore chez elles avant 85 ans.
– La dépendance concerne aujourd’hui plus d’un million.
– En 2020, le nombre de personnes dépendantes aura augmenté de 25 %.
– Les aidants familiaux tiennent leur rôle en moyenne 4 ans, à raison de 5h par jour.

Qu’est-ce que la dépendance (perte d’autonomie)?

La dépendance totale est définie comme l’impossibilité d’effectuer seul(e) au moins 3 des 4 actes de la vie quotidienne : se déplacer, se laver et s’habiller, s’alimenter, changer seul de position.
Si 2 de ces actes ne peuvent être accomplis, on parle de dépendance partielle.

Pourquoi une assurance dépendance ?

En cas de dépendance, les personnes perçoivent une aide de l’Etat (APA).
En 2011, son montant était de 482 € par mois pour couvrir des prestations spécifiques liées au maintien à domicile, et 511 € par mois pour les personnes en établissements spécialisés.
Ce qui reste modeste et insuffisant pour assumer tous les frais.

Avec l’Assurance Dépendance Aviva
vous  touchez une rente mensuelle en cas de dépendance totale ou partielle*. Vous pouvez utiliser cette rente comme bon vous semble. De plus, cette rente est totalement exonérée d’impôt.

Les + de notre contrat :

  •  le libre choix : vous choisissez le montant de votre rente selon vos besoins: 300, 600, 900, 1 200 ou 1 500 € par mois, en cas de dépendance totale.
  • des services d’assistance dès votre adhésion : mise à disposition d’un numéro d’appel gratuit 24h/24 et 7j/7 en cas de problèmes médicaux. Votre assistance est renforcée dès l’apparition de la dépendance (exemple : aide à l’organisation de la vie chez vous et mise à disposition d ‘une personne pour vous aider dans vos déplacements…).
  • une adhésion simplifiée : vous pouvez souscrire à l’Assurance Dépendance Aviva dès 50 ans, sans passer d’examen médical. Il vous suffit de signer une simple déclaration de bonne santé, ou si vous ne le pouvez pas, de remplir un questionnaire complémentaire.